mar. Août 16th, 2022


Les victimes sont âgées de 18 à 20 ans. Les autorités ont écarté la possibilité d’une bousculade ou d’un mouvement de foule.

Article rédigé par


Publié

Temps de lecture : 1 min.

Drame encore inexpliqué. Les cadavres de 20 jeunes, morts sans blessures apparentes, ont été découverts dimanche 26 juin dans un bar de nuit informel d’un township d’East London, en Afrique du Sud, a annoncé la police locale. « Nous continuons d’enquêter sur les circonstances de ces décès », a affirmé à l’AFP un porte-parole de la police provinciale, le général Thembinkosi Kinana qui enquête sur la cause de ces décès de masse.

Les victimes, vraisemblablement des étudiants qui célébraient la fin des examens et de l’année scolaire, sont âgées de 18 à 20 ans, a ajouté le policier. « Trois blessés sont décédés à l’hôpital et il en reste deux dans un état très critique », a déclaré sur une chaîne de télévision locale Weziwe Tikana-Gxothiwe, la cheffe du service de sécurité du gouvernement provincial. Un responsable des services de santé provinciaux, Unathi Binqose, a écarté la possibilité d’une bousculade ou d’un mouvement de foule, « car aucune victime ne présente de blessure ouverte visible. » « C’est incroyable, c’est incompréhensible, perdre ainsi vingt jeunes gens », a lâché sous le choc le chef du gouvernement de la province du Cap oriental Oscar Mabuyane.





Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.