Des centaines d’élèves et d’écoliers ont fui avec leurs parents, depuis mardi 24 mai, les combats entre les FARDC et le M23, dans les groupements de Kibumba, Buhumba, en territoire de Nyirangongo (Nord-Kivu).

Des sources sur place indiquent que la plupart d’entre eux se sont rués vers le groupement voisin de Kibati.

Là, ces déplacés ont pris d’assaut les salles de classes, les cours des écoles ainsi que les églises, entraînant ainsi la fermeture d’une partie d’écoles dans le groupement Munigi.

Toutes les activités scolaires sont suspendues dans le groupement Kibumba et celui Buhumba, où les affrontements ont commencé, depuis mardi dernier, jusqu’à ce jour.

La société civile de Nyiragongo s’inquiète du sort de plusieurs centaines d’élèves et écoliers, à l’approche de la fin de cette année scolaire.

Le président de cette organisation citoyenne, Mambo Kawaya invite le gouvernement à prendre des dispositions idoines pour sauver l’année scolaire en cours.

De son côté, le chef de la sous division de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) Niyragongo II, a promis de s’exprimer ultérieurement sur cette situation.



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.