Elle est élue dès le premier tour. La députée des Yvelines Aurore Bergé a été désignée, mercredi 22 juin, présidente du groupe Renaissance (ex-LREM) lors d’un vote interne, face à trois autres candidats, selon le groupe parlementaire. Le groupe LREM, rebaptisé Renaissance, compte quelque 170 membres, dont un tiers environ de nouveaux députés, et a pour alliés les MoDem et Horizons.

Issue de LR, Aurore Bergé, 35 ans, l’a emporté par 88 voix contre 29 à Guillaume Vuilletet, 25 à Rémy Rebeyrotte, et 11 à Stella Dupont. Ancienne présidente déléguée du groupe, elle succède à Christophe Castaner, qui a échoué dans les urnes dimanche.

Devant la presse, Aurore Bergé a dit sa « grande émotion », sa « grande fierté » et son sentiment de « grande responsabilité ». « Je tends la main aux républicains de droite comme de gauche pour venir en responsabilité voter ce qui peut changer la vie des gens », a plaidé la cheffe de file, citant le paquet de mesures pour le pouvoir d’achat devant être approuvé cet été. Le contexte politique difficile est « peut-être une opportunité historique pour montrer ce que nous on vaut », a ajouté la députée au sujet de la majorité.

Le groupe a fait une photo de famille sur les marches du Palais Bourbon et devait ensuite déjeuner sur une péniche. Des ateliers de formation suivront dans l’après-midi, avant une forme de primaire pour désigner un candidat unique de la majorité au perchoir, en remplacement de Richard Ferrand, battu aussi dimanche.

Du côté d’Horizons, le groupe de l’ex-Premier ministre Edouard Philippe, c’est Laurent Marcangeli, député de la première circonscription de Corse-du-Sud, seul candidat en lice, qui a été élu à l’unanimité président du groupe, a appris franceinfo de source parlementaire. Il sera secondé par la députée du Val-d’Oise Naïma Moutchou tandis que Frédéric Valletoux est confirmé porte-parole.





Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.