Les membres du personnel de la prison centrale de Beni ont été formés pendant cinq jours par l’unité d’appui à l’administration pénitentiaire de la MONUSCO sur les gestes et les comportements adéquats à avoir notamment en cas de mutinerie ou de tentative d’évasion.

Lors de la clôture de cette formation ce jeudi 19 mai, le commandant urbain de la légion nationale d’intervention de la police a insisté sur la pratique.
Le commissaire supérieure principal Justin Nyembo a notamment fait savoir aux 15 policiers et surveillants présents qu’ils doivent appliquer ce qu’ils ont appris dans leur travail quotidien.

Au cours de la formation, ils ont notamment appris comment intervenir en cas de mutinerie dans la prison. Ils ont également répété les gestes appropriés pour maîtriser notamment un détenu violent, tout en respectant son intégrité et ses droits.

Sous un soleil de plomb, le commissaire supérieur principal Justin Nyembo s’est joint au groupe d’apprenants pour participer notamment à une simulation d’exfiltration.

«Nous leur avons appris les différentes méthodes, tactiques et techniques d’intervention en cas de nécessite. Ils ont notamment appris comment récupérer un otage à l’intérieur de la prison et comment intervenir en cas de mutinerie à l’intérieur de la prison. Là, vous nous avez vu procéder à une pénétration et une intervention pour pouvoir maîtriser le meneur d’un soulèvement dans la prison.»

Pendant les séances théoriques de la formation, les quinze membres du personnel de la prison ont également appris la règlementation pénitentiaire et des notions de respect des droits de l’Homme en milieu pénitentiaire.

Le directeur de la maison carcérale, Tsongo Makelele, se réjouit que le personnel soit formé pour pouvoir être apte à réagir de manière adéquate en toute situation.



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.