L’autorité provinciale du Sud Kivu a procédé, depuis quelques jours, au déploiement de plusieurs policiers et militaires de la force navale dans les installations portuaires à Bukavu. Le gouverneur de province, Theo Ngwabije explique que ce dispositif sert à parer à d’éventuelles menaces d’attentat sur le lac Kivu.

Au principal port privé pour canots rapides de Bukavu, le portail qui donne accès à l’enceinte du port est désormais fermé alors qu’il restait ouvert en permanence. Tous les véhicules stationnent à l’extérieur et les entrées sont filtrées.

Ce dispositif sécuritaire fait suite à la récente communication de l’ambassade américaine sur le risque d’une attaque terroriste dans un bateau sur le lac Kivu.

Cette situation pourtant préventive ne satisfait pas les chauffeurs de taxis. Eux qui ont l’habitude de stationner leurs véhicules aux abords des quais, dans la concession de ce port.

« Auparavant, un client peut quitter le bateau et vous le récupérer facilement. Mais pour le moment, il y a l’embouteillage là-bas, parce qu’on ouvre une petite porte, ça ne nous honore pas aussi », soutient un chauffeur taxi.

Le Gouverneur de province, Theo Ngwabije, explique que ce renforcement des mesures sécuritaires a été décidé pour rassurer la population :

« Ces mesures sont dissuasives mais aussi préventives. Donc il faut que les populations continuent à vaquer à leurs activités normales. Que ça soit les migrants mais aussi les commerces qui s’effectuent sur le lac ».

 



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.