Sur le terrain comme à la table des négociations, Kylian Mbappé est un adepte du contre-pied. Alors que, pendant longtemps, tous les spécialistes se sont accordés à l’envoyer sous la tunique blanche du Real Madrid, l’international tricolore a surpris son monde en signant, samedi 21 mai, un nouveau contrat en faveur du Paris Saint-Germain jusqu’en 2025. Au centre de ces convoitises, Mbappé a souvent soufflé le chaud et le froid. Retour, en dates clés, sur ces atermoiements. 

Mai 2019 : la première déflagration

Trois ans avant de recevoir un nouveau trophée de meilleur joueur de la saison de Ligue 1, Kylian Mbappé lâche une petite bombe lors de son discours de la remise du prix. Personne, à ce moment, ne s’attend à ça. “C’est un moment important pour moi. Un tournant dans ma carrière, le moment d’avoir plus de responsabilités. Peut-être au PSG, peut-être ailleurs”, déclare-t-il au micro de beIN Sports. 

« Ou ailleurs »… En deux petits mots, le Français vient d’ouvrir la porte à un départ du club pour lequel il s’est engagé, le 31 août 2017 et pour 180 millions d’euros, jusqu’au 30 juin 2022. Il n’en faut pas plus pour que, déjà, la rumeur Real n’enfle. Les clubs qui peuvent s’aligner financièrement sur le PSG ne sont pas nombreux et, à Madrid, Zinedine Zidane a fait du Français l’une de ses priorités de recrutement…

Novembre 2019 : le Covid rebat les cartes

Lors du mercato estival, Mbappé n’a pas quitté Paris. Mais il pourrait le faire l’été suivant, car le Real Madrid, doublé par le PSG en 2017, lui fait toujours les yeux doux et voit en lui sa nouvelle tête de gondole après le départ de Cristiano Ronaldo. La direction parisienne s’engage donc dans ce processus de négociations avec les plus proches conseillers de Mbappé pour une partie d’échecs qui s’annonce très longue. Un événement totalement imprévisible vient néanmoins tout chambouler quelques mois plus tard : la pandémie de Covid-19 va en effet enterrer les ambitions madrilènes. Frappé par la crise économique, le club merengue n’est plus en mesure de s’offrir le Français qui n’a pourtant jamais caché que le Real était son club de coeur depuis toujours. Partie remise ? 

Août 2021 : le Real à la relance, Mbappé ouvre la porte

Après deux saisons où l’hypothèse d’un départ s’est quelque peu tarie, la source rejaillit à nouveau. Le Real Madrid sort du bois et le chéquier. Après une première offre à 160 millions d’euros, jugée « insuffisante » par les dirigeants parisiens, le club de Florentino Perez propose alors 180 millions pour acquérir les talents de l’enfant de Bondy. Cette fois, Paris ne ferme pas la porte et Leonardo, le directeur sportif, évoque pour la première fois le possible départ de son numéro 7 qui avait réclamé, en mars, plus de garanties sportives pour rester. 

Les négociations, pourtant, vont achopper. “On ne peut pas, la dernière semaine du mercato changer nos plans. S’il a envie de partir, on ne va pas le retenir, mais c’est à nos conditions”, avait prévenu Léonardo. Le Français, lui, est d’un tout autre avis : “Je l’ai annoncé assez tôt pour que le club puisse se retourner. J’ai voulu que tout le monde sorte grandi, qu’on sorte main dans la main, qu’on fasse un bon deal, et moi j’ai respecté ça”, déplore-t-il au micro de RMC. Et de poursuivre en justifiant : “J’ai demandé à partir, parce qu’à partir du moment où je ne voulais pas prolonger, je voulais que le club ait une indemnité de transfert pour avoir un remplaçant de qualité ». Pressées par le temps, les trois parties ne trouveront finalement jamais d’accord. 

Avril 2022 : Mbappé entretient le flou

Au soir d’un large succès en Ligue 1 contre Lorient (5-1), l’ancien Monégasque sort enfin de son mutisme. Sans doute lassé par les nombreuses spéculations autour de son départ, il prend la parole pour dire… que sa décision n’est pas encore prise. Comme toujours, en habile communicant qu’il est, KMB prend bien soin de ménager la chèvre et le chou. Mais, relancé par une énième question sur son avenir, il s’agace. “Je n’ai de comptes à rendre à personne, c’est un choix personnel. Si j’ai pris ma décision je viens, je le dis et je l’assume”, affirme-t-il à Prime Video. “Dans les bonnes et mauvaises choses que j’ai pu faire, j’ai toujours assumé, je n’ai pas à me cacher, je n’ai tué personne. Je prends mon temps, je veux prendre la meilleure décision possible”

Mai 2022 : le chaud, le froid puis la conclusion

Pour la première fois depuis le début du feuilleton, le club de la capitale semble tenir la corde. C’est en tout cas ce qu’affirme le quotidien Le Parisien qui écrit dans ses colonnes qu' »un accord de principe » a été trouvé entre le PSG et son buteur. 

L’espoir renaît dans les rangs des supporters parisiens qui, pour la plupart, s’étaient résignés à l’idée de voir partir leur joyau briller sous le soleil de Castille. Mais la mère du joueur, Fayza Lamari, va se charger de doucher cet enthousiasme. “Il n’y a aucun accord de principe avec le Paris Saint-Germain (ou un quelconque autre club). Les discussions autour de l’avenir de Kylian se poursuivent dans un climat de grande sérénité pour lui permettre de faire le meilleur choix, dans le respect de toutes les parties”, écrit-elle alors sur Twitter.

Le flou demeure et il ne sera pas levé lors de la dernière cérémonie des Trophées UNFP, mais une semaine plus tard, samedi 21 mai. Au Parc des Princes, quelques minutes avant l’ultime rencontre de la saison 2021/2022, et alors que les médias espagnols et français l’annonçaient depuis plusieurs heures, c’est le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, qui a pris la parole tout sourire, aux côtés de son joueur star. « J’ai une très bonne nouvelle pour vous », a-t-il lancé au public, avant d’annoncer : « Kylian va rester jusqu’en 2025 ». L’attaquant, vêtu d’un t-shirt « Kylian c’est Paris » s’est dit « très content de continuer l’aventure ». Une décision qui ravira les supporters parisiens, mais qui rend déjà très amers les Madrilènes.





Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.