Les relations bilatérales entre la République démocratique du Congo et le Rwanda, deux pays frontaliers commencent de plus en plus à prendre une autre tournure et notamment suites aux intenses affrontements qu’ont eu lieu mardi à mercredi au Nord-Kivu entre les rebelles du M23 qui , selon le gouvernement congolais sont soutenus par les rwandais contre les forces armées congolaises.

Après le processus de Nairobi qui a réuni les présidents congolais, kenyan Ougandais et Rwandais dans le but de rétablir la paix dans l’Est de la RDC, tout le monde pensait que des atrocités répétitives commises dans les provinces de l’Ituri et Nord-Kivu allaient être rapidement au total dénouement . Mais au fil des jours, les provinces de la RDC se trouvant dans l’Est ont semblé de plus en plus inquiétantes à vivre , la tendance a complètement changé en terme d’insécurité , une illustration avec les récents affrontements au front entre les FARDC et les rebelles du M23 au Nord-Kivu . Et cette situation qui n’augure pas la paix voulue dans les provinces ciblées par des rebelles ne laissent pas, cependant les forces socio-politiques congolaises indifférentes car des réactions fusent de partout.

Dans une correspondance de ce samedi, des mouvements citoyens dont la LUCHA, EKOKI et tant d’autres ont appelé à une mobilisation générale à partir du lundi prochain à Kinshasa la capitale du pays .

« Suite aux propos du ministre congolais des affaires étrangères désignant explicitement le Rwanda comme son agresseur principal, nous , mouvements citoyens avons décidé de lancer une série d’action de protestation et de résistance », indique ce document.

Par ailleurs , ces mouvements citoyens appellent la population de la République démocratique du Congo à se rejoindre à cette action munie d’une bougie .

« Nous appelons tous les leaders politiques , religieux , communautaires , culturels, universitaires , les étudiants , les défenseurs des droits humains , Wewas, les parlementaires , les médias ainsi que toutes les personnes solidaires peu importe leur couleur politique à se mobiliser et à participer à ce rassemblement national», ont-ils écrit .

Signalons que cette action sera suivie d’un sit-in devant l’ambassade rwandaise à Kinshasa le mercredi 1er juin pour demander la rupture des relations diplomatiques entre le pays Félix Thsisekedi et celui de Paul Kagame, mais aussi exiger à l’expulsion de l’ambassadeur Vincent Karega .



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.