Des coupables désignés. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a blâmé samedi 28 mai l’attitude de « milliers de ‘supporters britanniques sans billet ou avec des faux billets qui ont forcé les entrées » du Stade de France le soir de la finale de la Ligue des Champions.

>> Ligue des champions : filtrage forcé, barrières escaladées, faux billets… Ce que l’on sait des incidents qui ont retardé la finale

Dans un tweet, accompagné d’une photo de lui et de la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, au PC de sécurité du Stade de France, le ministre de l’Intérieur assure que « des milliers de ‘supporters’ britanniques, sans billet ou avec des faux billets ont forcé les entrées et, parfois, violenté les stadiers ».

La rencontre entre Liverpool et le Real Madrid a débuté avec plus d’une demi-heure de retard, alors que des spectateurs sans billets escaladaient les grilles de l’enceinte du stade pour tenter d’entrer. De brèves échauffourées les ont opposés aux forces de l’ordre qui ont fait usage de gaz lacrymogènes. Certains spectateurs, qui étaient munis de billets, n’ont pu accéder au stade qu’en fin de première mi-temps.

Dans un communiqué la préfecture de police de Paris a expliqué qu’avant la rencontre « de nombreux supporters sans billets pour le match ou détenteurs de faux billets ont perturbé l’accès au stade de France, au niveau du périmètre de sécurité extérieur ».

« Exerçant une pression forte pour pénétrer dans l’enceinte, ces supporters ont retardé l’accès des spectateurs munis de billets. Profitant de cette action, un certain nombre de personnes est parvenu à franchir les grilles protégeant l’enceinte du stade », a ajouté la PP.

A 23h45, selon un premier bilan provisoire du ministère de l’Intérieur il y a eu à Paris et Saint-Denis « 53 interpellations et 24 gardes à vue ». « 115 supporters ont été légèrement blessés dont quatre ont été évacués par les sapeurs pompiers » et « il n’y a pas eu de blessés parmi les forces de l’ordre ».





Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.