Trois personnes ont été tuées, dont un policier et une dizaine de maisons incendiées au cours d’une nouvelle incursion ce dimanche 22 mai des éléments de la milice CODECO dans le village Abombi, dans le territoire de Djugu (Ituri). Des sources locales ainsi que des notables de cette entité rapportent qu’il s’agit d’une deuxième attaque de ce groupe armé dans cette localité après celle de février dernier, qui avait coûté la vie à une vingtaine de civils.

Vers 05 heures locales de ce dimanche, des centaines de civils dans le village Scierie Abelkoze, appelé « Abombi », se sont réveillés au son des tirs d’armes des miliciens de la CODECO, venus du village voisin de Digene passant par Aluja. Ces hors la loi ont investi cette localité avec pour mission de se ravitailler.

Ils ont d’abord pillé des biens de la population, dont des poules et des chèvres. Ensuite, ils ont progressé vers un poste de police, où ils ont abattu un policier et emporté son arme. 

Contacté par Radio Okapi, le président de la communauté Nyali avance le bilan de deux autres civils tués par balles et une dizaine de maisons incendiées lors de cette incursion. Des sources concordantes dans la région indiquent, sans toutefois donner de chiffres, que plusieurs civils ont été pris en otage par ces rebelles avant de se retirer.

Cette situation accentue la vulnérabilité de cette population composée de nombreux retournés, confie le bourgmestre de la commune de Mungwalu. Il confirme par ailleurs le retour au calme dans son entité.

Selon lui, une équipe des agents de l’ordre s’est rendue dans ce village pour chercher d’autres corps, qui seraient encore sous les décombres des maisons incendiées.

Cette attaque est la deuxième de ce groupe rebelle dans cette agglomération, après celle de février dernier qui avait coûté la vie à dix-huit personnes.



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.