Près de quarante écoles, dont vingt-huit du primaire, ne fonctionnent plus depuis une année dans le secteur de Banyali Kilo, à plus ou moins 60 kilomètre au nord de la ville de Bunia, dans le territoire de Djugu (Ituri), à la suite des attaques récurrentes de la milice CODECO.

Selon le président de la communauté Nyali, Vital Tungilo, des miliciens de la CODECO commettent des exactions contre la population depuis plusieurs années et s’en prennent aux infrastructures scolaires et sanitaires dans plusieurs entités de Djugu.

Dans le secteur de Banyali Kilo, par exemple, de nombreuses familles sont obligées de fuir leurs entités pour se réfugier dans des endroits jugé sûrs pour leur sécurité.

Selon Vital Tungulo, vingt-huit écoles primaires et onze du secondaire ne fonctionnent plus, à cause de ces atrocités. Il cite notamment : l’EP Kilo Mission, Torgeze, l’Institut technique agricole d’Itendeyi, EP Abelkozo, l’institut Wazabo, dont les élèves ont fui avec leurs parents à Mungwalu et à Bunia.

L’unique établissement scolaire qui fonctionnait dans le village Abelkozo a été fermé à cause de récentes attaques de ces rebelles, qui ont coûté la vie à dix-huit personnes.

La plupart de ces élèves finalistes ont été délocalisés dans des écoles de Mungwalu et de Bunia pour passer leurs épreuves préliminaires de l’examen d’Etat.



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.