Sept personnes ont été tuées, dimanche 22 mai, lors d’une attaque simultanée de la milice CODECO dans trois villages lacustres, dans le territoire de Djugu (Ituri). Selon la société civile qui livre cette information, plus de cent maisons ont été incendiées ou détruites. 

Parmi les villages pris d’assaut par les combattants de la CODECO figurent Bale et Tsunde. Ses occupants qui se rendaient aux champs, ont été surpris par l’attaque des miliciens, et ont rebroussé chemin pour se mettre à l’abri, affirme le président de la société civile, Charité Banza. 

Il précise que dans ces villages, trois personnes ont été tuées par balles et une autre décapitée à la machette. 

Dans le village voisin de Tsunde, environ cent maisons ont été incendiées et les toitures enlevées par ces assaillants. Les habitants ont fui vers les entités sécurisées, notamment Fataki, Bule ou Roe. 

Dans le groupement Losandroma plus précisément dans le village Café proche du lac Albert, un autre groupe des combattants de la CODECO a abattu trois civils dont un enfant dans leurs domiciles. 

La société civile locale révèle notamment que, le trafic est difficile sur le tronçon Katoto-Largu-Kparangaza à cause de la présence de ces hommes armés. 

Cette structure plaide pour le renforcement des effectifs militaires sur cet axe pour rétablir l’autorité de l’Etat ainsi que, l’accélération des consultations de Nairobi au Kenya pour améliorer la sécurité à l’Est de la RDC. 



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.