Le calme est revenu depuis vendredi 27 mai au centre commercial de Niania dans le territoire de Mambasa (Ituri), après une manifestation de colère des jeunes qui protestaient contre la présence des humanitaires dans la zone. Selon certains notables locaux, les manifestants ont incendié un véhicule d’une ONG et saccagé deux autres engins roulants ainsi qu’un hôtel qui abritait des expatriés.

Une vive tension a éclaté jeudi soir au centre commercial de Niania à environ 190 kilomètres de la ville de Bunia dans le territoire de Mambasa.

Selon des sources locales, certains habitants, qui développent un sentiment hostile aux organismes internationaux, ont confondu trois véhicules appartenant à une ONG humanitaire aux engins de la MONUSCO. Ils soupçonnent ces humanitaires de collaborer avec des rebelles actifs dans cette zone.

Ils ont alors mis le feu sur un véhicule de cette ONG et saccagé deux autres. Les manifestants se sont également rendus à l’hôtel ou était logé le personnel de cette organisation et ont tout saccagé. 

La police est intervenue avec des tirs de sommation pour disperser la foule.

Le même mouvement a été observé à Bandengaido, indique le président territorial du parlement des jeunes.

Les autorités locales condamnent ces violences contre les humanitaires, « qui sont des partenaires du gouvernement pour venir en aide à la population locale. »

L’administrateur adjoint du territoire de Mambasa indique par ailleurs que des enquêtes sont en cours pour appréhender les auteurs intellectuels qui incitent la population à se soulever contre les humanitaires ainsi que la MONUSCO.

Il y a environ deux semaines, un autre groupe de manifestants s’était opposé à l’atterrissage de deux hélicoptères des casques bleus malawites de la MONUSCO. Ces derniers étaient déployés à Mambasa-Centre pour combattre les rebelles des ADF aux côtés des FARDC.



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.