Le Haut-Commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR) a remis mardi 24 mai un lot de médicaments essentiels et de lutte contre la COVID-19 à la zone de santé d’Aru (Ituri).

Selon le responsable de cette agence onusienne dans le territoire d’Aru, le lot est destiné à la prise en charge sanitaire de plus de treize mille réfugiés et des milliers de familles d’accueil dans cette entité.

Ce lot de médicaments est composé de 46 molécules pour le traitement de plusieurs pathologies, a déclaré Oumar Barry, le chef de la sous-délégation du HCR/Aru. Cette entité sanitaire a également bénéficié de 16 concentrateurs d’oxygène pour lutter contre le COVID-19 dans les différents centres de traitement de cette pandémie.

Parmi les bénéficiaires, il y a plus de treize mille réfugiés du Soudan du Sud installés au site de Biringi et dans milliers de familles d’accueil locales, qui sont souvent référés à hôpital général d’Aru.

« Ce don s’inscrit dans le cadre de renforcement des capacités de formations sanitaires pour la prise en charge des populations refugiées et de la communauté hôte. Nous avions remis un premier lot, il y avait même une ambulance pour prendre en charge les malades de COVID-19 », a indiqué Oumar Barry.

Le médecin chef de la zone de santé d’Aru, Jacques Amanga, a salué cette action, qui permet d’améliorer la qualité de soins dans les différentes structures sanitaires de ce territoire confrontées a plusieurs défis :

« Nous sommes en train d’exprimer notre sentiment de gratitude. L’impact est dans l’amélioration de la qualité des soins et que nous pouvons assister à voir une diminution de létalité ».

Ce même projet de remise de médicaments sera également exécuté dans la province du Haut-Uele, qui abrite plus de quarante mille réfugiés du Soudan du Sud.



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.