mar. Août 16th, 2022



Trois présumés rebelles des ADF ont été tués et dix-huit otages libérés mercredi 18 mai par l’armée, au cours des opérations militaires contre ce groupe armé dans les villages Bawanja et Bamande sur la route numéro 4 au sud du territoire d’Irumu (Ituri). 

Selon des sources locales, pendant leur fuite, ces rebelles ont incendié cinq maisons de civils et se sont livrés au pillage des biens de la population. 

D’après ces sources, ces inciviques cherchent à tout prix à se réorganiser pour tendre des embuscades aux véhicules sur cette route d’intérêt économique vital. Cela après avoir été chassés le mois dernier par l’armée et la brigade d’intervention de la MONUSCO du site du Mont Oyo. 

 L’assaut des forces armées de la République contre l’ennemi s’est soldé mercredi par la libération de dix-huit personnes dont le chef du village Kosakosa. 

Le trafic a été suspendu mercredi presque toute la journée dans les localités de Bafwanza et Bamande,. Les véhicules qui se rendaient à Mambasa ont été obligés de rebrousser chemin à partir du village Kandoyi à quatre kilomètres du lieu du drame. 

Ce jeudi matin, plus de 40 véhicules transportant des produits pétroliers ont repris le trafic sur l’axe Mambasa. L’administrateur du territoire indique que l’armée poursuit la traque de ces rebelles vers l’Est des villages de Bamande, Bafwanza, Bandiboli et Bandikafu. 

C’est depuis plus d’une semaine que les militaires de FARDC poursuivent les rebelles des ADF dans plusieurs villages sur l’axe Komanda-Luna sur la route nationale numéro 4. 



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.