L’hôpital général de référence de Mongwalu à 85 kilomètres de Bunia dans le territoire de Djugu (Ituri) est confronté à des nombreuses difficultés pour la prise en charge des malades parmi lesquels des personnes déplacées, indique le médecin directeur de cette structure médicale, docteur Didier Payi.

 

D’après lui, l’hôpital ne peut soigner correctement les malades par manque d’équipements adéquats. A cela, s’ajoutent le mauvais état de la route et l’insécurité causée par les groupes armés. Cette situation est à la base de décès de patients, souligne la même source.

 

D’une capacité d’accueil de 150 lits, l’hôpital général de référence de Mongwalu a été construit en 1938. Aujourd’hui, il peine à prendre en charge correctement les nombreux malades qui y affluent, déclare son médecin directeur.

 

« Nous n’avons pas de matériels d’imagerie notamment l’échographie ou encore la radiographie. Ce qui ne permet pas de soigner les patients dont les cas nécessitent des interventions avec des équipements adaptés », explique le docteur Didier Pay.

 

 

La cité minière de Mongwalu héberge actuellement quelque vingt mille personnes déplacées, selon les statistiques de la commune. Il s’agit pour la plupart des personnes en provenance des entités périphériques où opèrent des miliciens des différents groupes armés. Ces malades sont généralement démunis et donc insolvables. Ce qui constitue une perte pour cet hôpital qui ne sait pas recouvrer ses factures, renchérit le médecin.

 

Selon docteur Didier Pay, la solution passe par le retour de la paix et la réhabilitation de la route afin de permettre à sa structure de fonctionner normalement comme par le passé.     



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.