Une vive tension a été observée la soirée du jeudi 26 mai à Niania dans le territoire de Mambasa à plus de 190 kilomètres du centre de Mambasa dans la province de l’Ituri.

A la base, une fausse information faisant état de la présence de la Monusco dans ce centre de négoce alors, que c’était les véhicules des humanitaires de l’organisation internationale Mercy Corps qui étaient de passage pour pour Bunia passant par Isiro dans la province de Haut-Uele.

Ce rumeur a vite gagné du terrain poussant la population en colère a manifestée contre ces humanitaires qu’ils ont confondus à la mission onusienne.

Contacté, l’autorité territoriale de Mambasa appelle la population de Niania à la retenue.

« Je lance un message au calme, nous sommes entrés de tout contrôler, nous avons des humanitaires qui viennent à l’assistance aux déplacés, nous contrôlons tout  » a rassuré l’administrateur militaire adjoint du territoire de Mambasa, Tshishimbi Maxime.

Selon des sources locales, les manifestants ont incendiés un véhicule de l’organisation non gouvernementale action contre la faim et l’hôtel VGH a aussi été vandalisé.

Le chef de la chefferie des Bandaka appelle aussi la population au calme et à ne pas confondre les humanitaires à la Monusco.

« Nous appelons la population au calme, Mercy Corps n’est pas la Monusco, c’est une ONG qui arrive ici de temps en temps et je signe toujours leurs ordres de missions » a déclaré DEBOUGUY TAMBANAKUMANGE le chef de la chefferie des Bandaka.

Cette manifestation intervienne quelques semaines seulement après la manifestation contre la communauté Yira dont un défenseur de droits humains avait dit à la jeunesse locale de détenir les égorgeurs ADF leurs remis par la police selon lui. Une situation qui avait occasionnée le pillage des biens des quelques commerçants par des jeunes manifestants.

Zephani NGAHANGONDI



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.