Elle est l’un des tubes français de ce début de tournoi. Qualifiée, jeudi 26 mai, pour le 3e tour de Roland-Garros après sa belle victoire face à Karolina Pliskova, Léolia Jeanjean attire toutes les lumières pour son histoire atypique et son parcours cabossé.

Après une grave blessure dans sa jeunesse, et des années loin du tennis, l’ancienne grande espoir a voulu retenter sa chance. “J’ai voulu réessayer, pour ne pas avoir de regrets. J’ai été bonne pour battre certaines filles du circuit il y a dix ans, pourquoi je ne pourrais pas être aussi bonne dix ans plus tard ?”, a-t-elle expliqué en conférence de presse après son match. 

Malgré tout, Léolia Jeanjean est la première surprise de sa réussite depuis quelques jours, elle qui pensait ne pas faire le poids face à des adversaires mieux classées qu’elle. “Ce qui me surprend, c’est de voir que mon jeu les dérange autant, je pensais que j’allais être dépassée par la vitesse, que j’allais prendre des coups gagnants dans tous les sens, et ce n’est pas le cas”, a-t-elle avoué. « Je n’aurais jamais pu imaginer tout ça quand j’ai arrêté de jouer pendant plusieurs années. »

Dans sa préparation, elle s’est appuyée sur son anonymat pour créer un effet de surprise et mettre toutes les chances de son côté. « Les filles contre qui je joue n’ont aucune idée de qui je suis, comment je joue, au contraire de moi, qui les connais mieux. Je connais leurs points forts et leurs points faibles, et je peux mettre une tactique en place », a-t-elle expliqué.

Après deux victoires solides contre Nuria Parrizas Diaz (6-4, 6-3) puis contre Karolina Pliskova jeudi (6-2, 6-2), la voilà qualifiée pour le troisième tour grâce à ses deux premières victoires en Grand Chelem, à 26 ans. “Je ne m’attendais pas du tout à vivre ça. Je veux juste continuer de donner le meilleur de moi-même, profiter, et je verrai jusqu’où cela me mène”.

Avec ces deux victoires, Léolia Jeanjean devrait grimper dans le classement WTA, et redéfinir son programme pour la suite de la saison. “Tout ce qui se passe change un peu les plans, la programmation surtout. J’étais repartie pour faire des ITF, là je vais pouvoir faire les WTA.” La Française a déjà son prochain objectif en ligne de mire : Wimbledon. “Je serai aux qualifications à Wimbledon, je n’ai même pas à me poser la question”, assure-t-elle. “Mon premier rêve c’était de faire Roland-Garros, parce que c’est ma surface préférée, dans mon pays. Mais jouer sur l’herbe à Wimbledon, c’est tout aussi bien !”





Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.