Cinq Français étaient engagés en simple, jeudi 26 mai. Parmi eux, Léolia Jeanjean rejoint Diane Parry au troisième tour de Roland-Garros. Gilles Simon et Hugo Gaston ont ravi le public parisien, quand Alizé Cornet a disposé de Jelena Ostapenko en « night session ». Seule Caroline Garcia a été éliminée contre Madison Keys.

Gilles Simon prolonge le plaisir

À 37 ans et pour sa dernière saison professionnelle, Gilles Simon repousse l’échéance de son dernier match à Roland-Garros. Porté par le public bouillant du court Philippe-Chatrier, qu’il a enflammé sur quelques coups de génie, le Tricolore s’est imposé en trois sets face à l’Américain Steve Johnson (7-5, 6-1, 7-6 [8-6]).

2e tour : le résumé de G. Simon - S. Johnson
 

Deux jours après son match renversant contre Pablo Carreno Busta, « Gillou » a trouvé les ressources pour livrer une nouvelle rencontre à intensité. « J’ai eu un match irréel il y a deux jours, a-t-il confié après coup. Là, c’était différent, j’avais un énorme stress au début. » Il retrouvera Marin Cilic, pour un troisième tour entre vétérans.

Alizé Cornet déboule au troisième tour

Alizé Cornet poursuit son petit bonhomme de chemin. Appliquée tout au long des trois manches, la Française a disposé de Jelena Ostapenko (6-0, 1-6, 6-3) lors de la night session. Pas une mince affaire, vu le pedigree de son adversaire, victorieuse du tournoi en 2017. Même copieusement dominée dans le deuxième set, Cornet s’est démenée pour renverser la vapeur.

« J’ai essayé d’être la plus stable possible, dans la tête aussi et ça, chez moi, c’est pas gagné. Donc je suis très fière », a-t-elle savouré après la rencontre. Il s’agit de la meilleure performance de la Niçoise porte d’Auteuil depuis 2017. Elle défiera Qinwen Zheng, 74e mondiale et tombeuse de Simona Halep, jeudi.

Hugo Gaston au bon souvenir de 2020

Quand il joue sur le sol parisien, Hugo Gaston n’est plus le même. Comme il y a deux ans, le Français a validé son billet pour le troisième tour de Roland-Garros, qu’il avait d’ailleurs franchi. Après sa longue bataille contre Alex de Minaur (3h59) au premier tour, Gaston s’est facilement offert Pedro Cachin jeudi, en trois manches sèches (6-4, 6-2, 6-4).

Il va retrouver le Norvégien Holger Rune, qui n’a toujours pas lâché le moindre set et qui fait figure d’outsider. « Je le connais un peu. On s’est déjà entraîné ici en début de semaine. J’ai joué en double avec lui cette année aussi. Donc, je sais que c’est un joueur qui joue très dur. Ce sera un match très compliqué« , s’est projeté Gaston en conférence de presse. 

2e tour : le résumé de P. Cachin - H. Gaston

Le rêve se poursuit pour Léolia Jeanjean 

Trois jours après sa toute première victoire en Grand Chelem, Léolia Jeanjean, 227e joueuse mondiale, a réalisé un nouvel exploit en éliminant la tête de série n°8, Karolina Pliskova (6-2, 6-2). La Française a surclassé la Tchèque en la faisant déjouer, grâce à des coups variés, et en profitant de ses 28 fautes directes. 

La belle histoire continue pour l’ex-grand espoir du tennis français, qui a arraché une wild-card pour disputer son tout premier Roland-Garros. Il y a cinq ans, quand Pliskova était n°1 mondiale, Jeanjean avait abandonné son rêve de carrière professionnelle et étudiait aux Etats-Unis.

Cette victoire au deuxième tour de Roland-Garros valide le choix de l’ancienne jeune prodige de tenter à nouveau sa chance sur le circuit : « J’avais envie de revenir pour ne pas regretter. Je pense que j’ai fait le bon choix », a-t-elle déclaré, sourire aux lèvres, à l’issue de sa victoire.

Léolia Jeanjean revient sur sa première victoire en Grand Chelem au premier tour de Roland-Garros. La Française de 26 ans est ravie d'avoir passer ce cap, mais ne compte pas s'arrêter en si bon chemin.

La Française rejoint le troisième tour et affrontera la Roumaine Irina Begu (63e joueuse mondiale), moins bien classée que ses deux premières adversaires.

Caroline Garcia n’ira pas plus loin

Bis repetita pour Garcia. La route de la Française s’arrête au deuxième tour, comme en 2021. La Lyonnaise n’a pas réussi à prendre le dessus sur l’Américaine Madison Keys, tête de série n°22, et s’est inclinée en deux sets (6-4, 7-6 [7-3]). Plombée par son retour de service et ses erreurs dans les moments clés, elle a cédé face à la puissance de son adversaire.

« Déjà, j’ai pu jouer à Roland-Garros, ce qui n’était pas sûr il y a deux mois. Mon pied a tenu. C’était globalement un match positif de ma part. C’est mon deuxième depuis deux mois. Ce n’est jamais facile. Je peux tirer du positif de ce match« , a préféré retenir la Française. 





Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.