Le 28 mai de chaque année, l’humanité célèbre la journée mondiale de l’hygiène menstruelle.Elle était initiée par les Fonds des Nations Unies pour l’Enfant, UNICEF en sigle, dans le but d’informer suffisamment les jeunes filles sur la menstruation avant leur première règle.

Plusieurs filles se voient butées à des traumatismes lors de leur première expérience menstruelle, ce, par manque d’information.

D’après nos observations ,la plupart des jeunes filles rencontrent des difficultés. À Lubumbashi, par exemple, nous sommes aller à la rencontre d’une jeune dame, Tosiane mukendi, esthéticienne de profession, qui nous a parlé de sa première expérience.

Pour elle, déjà à l’âge de 12 ans, elle avait eu ses premières règles. Ne disposant d’aucune information suffisante quant à ce, la jeune adolescente était terrifiée par cette expérience.

Aujourd’hui mère des trois enfants, Tosiane mukendi exhorte à toutes les mamans à converser avec leurs petites filles sur l’hygiène menstruelle, afin de leur permettre de s’y prendre au premier coup.

Cette hygiène menstruelle est d’une importance capitale pour toute femme.

Laure Mulunda/ Lubumbashi



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.