Des chercheurs et victimes de guerres réfléchissent depuis lundi 23 mai aux solutions à apporter aux conflits armés dans l’Est de la République démocratique du Congo. « Nous allons donc ensemble étudier, réfléchir, comprendre et proposer des solutions aux problèmes des conflits », a expliqué le Père Ferdinand Muhigirwa, recteur de l’Université Loyola du Congo, à l’ouverture des journées sociales qui se déroulent à Kinshasa. 

Organisées par le Centre d’étude pour l’action sociale (CEPAS), ces journées sociales ont pour thème : « Enjeux et dynamiques de la continuation des conflits à l’Est de la RDC ».  

Pendant trois jours, les participants vont réfléchir ensemble afin de proposer des pistes de solutions à ce problème. Les représentants des victimes des conflits armés et d’autres chercheurs prennent part à ces assises. 

Ce thème sur les conflits à l’Est de la RDC est une actualité, un défi et une urgence, a déclaré le Père Ferdinand Muhigirwa. 

Pour sa part, le directeur du CEPAS, le père Alain Nzadi, a rappelé que le peuple congolais aspire à la paix, autant que tous les habitants du monde : 

« Si le monde semble s’y habituer au point d’oublier ce qui se passe dans l’Est de notre pays, nous fils et filles de ce grand pays, n’avons pas le droit de gommer de nos mémoires ce temps affreux de l’histoire contemporaine de la RD Congo. »   



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.