mer. Août 17th, 2022


La péninsule de Reykjanes est secouée par une forte activité sismique et des images satellite ont montré un afflux de magma au mont Fagradalsfjall.

Article rédigé par


Publié

Temps de lecture : 1 min.

Les volcans islandais refont parler d’eux. La probabilité d’une nouvelle éruption près du mont Fagradalsfjall, « dans les prochains jours ou semaines », est considérée comme « substantielle », a déclaré (en islandais) l’Office météorologique d’Islande (IMO), mardi 2 août.

Depuis samedi, une intense activité sismique agite la péninsule de Reykjanes et un large secteur autour de Fagradalsfjallhraun. Ce nom désigne le champ de lave formé par la plus longue éruption volcanique sur l’île depuis 50 ans, entre le 19 mars et le 18 septembre 2021. Au dernier comptage public, lundi, plus de 10 000 secousses avaient été enregistrées par les sismographes de l’IMO, dont deux d’une magnitude supérieure à 5.

L’exploitation d’images satellites a confirmé une déformation de la croûte terrestre causée par un afflux de magma au mont Fagradalsfjall. Celle-ci est relativement peu profonde, à environ un kilomètre de la surface, et se trouve au nord-est du site, loin de toute habitation. Si les mouvements du sol et l’activité sismique semblent ralentir ces dernières heures, « c’était l’un des signes avant-coureurs de l’éruption » l’an dernier, rappelle l’institut dans un communiqué.

Un épisode sismique similaire avait eu lieu dans la même région en décembre 2021, sans que la lave sorte de terre. Mais elle était d moindre intensité. Avant l’an dernier, la péninsule de Reykjanes n’avait plus été le théâtre d’une éruption depuis près de huit siècles mais les spécialistes islandais soulignent que la région est entrée dans une nouvelle période d’activité volcanique.





Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.