Cette inspection, décidée par le ministère des Sports, intervient après la parution d’une enquête du quotidien L’Equipe, dénonçant un « malaise social profond » au sein du comité d’organisation de la Coupe du monde 2023.

Article rédigé par


Publié

Temps de lecture : 1 min.

Le ministère des Sports a décidé mercredi 22 juin de saisir l’inspection du travail au sujet d’« éléments préoccupants » liés au « climat social » au sein du comité d’organisation de la Coupe du monde 2023 dirigé par Claude Atcher. Cette décision fait suite à une enquête publiée un peu plus tôt dans la journée par le journal L’Equipe.

La ministre des Sports et des JO, Amélie Oudéa-Castéra, a également saisi « le comité d’éthique du Groupement d’intérêt public » (GIP) du Mondial (8 septembre-28 octobre 2023), a ajouté son ministère dans un communiqué. « La ministre des Sports a pris connaissance des éléments préoccupants rapportés ce jour par le journal L’Equipe relatifs au climat social, aux relations de travail et à la gestion des équipes du GIP France 2023, en charge de l’organisation de la Coupe du monde de rugby », indique le communiqué.

Dans ce long article, L’Equipe détaille « le climat de travail au sein du comité d’organisation de la Coupe du monde 2023 extrêmement dégradé ». Avec force détails, le quotidien sportif raconte un « malaise social profond », où se mêlent burn outs, démissions et crises d’anxiété sous le coup d’un « management par la terreur ».

La ministre a saisi l’inspection du travail « pour faire toute la lumière sur cette situation ». Elle veut que les conclusions de « ces investigations lui soient transmises le plus rapidement possible ». « Les partenaires sociaux seront réunis dès demain (jeudi) par la direction générale du GIP et pleinement associés à cette démarche d’enquête et d’analyse. »

Dans la foulée, la Fédération française de rugby (FFR), dirigée par Bernard Laporte, a annoncé convoquer le comité économique et social de France 2023 « afin que soit diligentée dans les meilleurs délais une enquête sociale. La FFR s’associe à l’Etat dans sa volonté de faire toute la lumière sur la
situation interne », est-il encore ajouté. 





Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.