Douze détenus se sont évadés samedi 21 mai de la prison de Binga, située à 130 kilomètres de Lisala, dans la province de la Mongala.
Parmi les évadés, figurent trois bandits de grand chemin, communément appelés « Kuluna ».

Selon les temoins, les trois bandits ont été admis à la prison Mobako de Binga le même samedi. La population avait commencé à les lyncher pour avoir tenté d’assassiner un motard, dont ils voulaient ravir la moto et les marchandises. Les militaires FARDC ont vite réussi à les arrêter et les ont conduits à la prison. C’est alors que ces malfrats ont cassé la prison le même jour et occasionné l’évasion de neuf autres détenus.

Les autres causes de cette évasion massive, ont indiqué certaines sources, sont la vétusté même de la prison et les conditions carcérales très déplorables : pas de vivres ainsi que la complicité présumée des policiers commis à la garde. Car, cette évasion se serait produite pendant la journée et il n’y aurait aucune tentative de poursuite des évadés par les autorités locales.

Face à cette situation, plusieurs habitants de Binga disent craindre pour leur sécurité. Car il y a déjà la montée de criminalité ces temps derniers, sans qu’il n’y ait une intervention des forces de l’ordre.
La population a ainsi lancé un SOS au nouveau gouverneur élu, afin qu’il songe à renforcer la sécurité dans cette localité. Celle-ci, déclare-t-elle, constitue un centre industriel et portuaire qui rapporte beaucoup à l’économie de la Mongala.



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.