Quatre apiculteurs ont été tués et plus de 30 millions d’abeilles détruites par des miliciens non identifiés, au Nord-Kivu, au cours de l’année 2021.

L’ingénieur-apiculteur, Alphonse Paluku a livré ces statistiques, vendredi 20 mai à Goma, à l’occasion de la journée mondiale de l’abeille :

« La famille d’apiculture a enregistré une perte énorme évaluée à 31 200 000 abeilles détruites par des personnes mal intentionnées ».

Il a fait savoir que la destruction de ces insectes représente un vide écosystémique considérable au regard du rôle qu’ils jouent dans l’environnement.

« Les abeilles jouent le rôle de la pollinisation des plantes et dans le processus de formation de la graine et du fruit que l’abeille intervient à 85 % ».

L’ingénieur Alphonse Paluku révèle que la destruction des abeilles peut également occasionner une base de la production agricole.

« Voyez combien de plantes seraient pollinisées par toutes ces abeilles détruites et demain on va crier que, la production alimentaire a chuté. Une plante non visitée par l’abeille a 95% de probabilité de ne rien produire parce que son agent naturel qui intervient dans la polonisation est déjà détruit », a-t-il poursuivi.  

Il a également demandé au gouvernement de rétablir la sécurité pour leur faciliter le travail.

De nombreux apiculteurs du Nord-Kivu ont célébré, vendredi à Goma, la journée mondiale de l’abeille sous le thème : « Abeille, grande cause nationale ».

 



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.