Quatre civils ont été tués dans des affrontements entre l’armée et les rebelles du M23 entre mardi 24 et jeudi 26 mai dans plusieurs villages du groupement de Kibumba, à 29 kilomètres de Goma (Nord-Kivu). 

Dans son communiqué publié vendredi 27 mai, l’ONG Centre de recherche sur l’environnement, la démocratie et les droits de l’Homme (CREDDHO), parle aussi de six personnes blessées. 

En outre, plus 50 000 personnes se seraient déplacées des groupements Kibumba, Buhumba et Kibati, indique pour sa part l’ONG Action d’animation pour le développement des paysans (ACADEPA). 

Ces déplacés vivent dans des conditions inhumaines aux différentes écoles et églises de Munigi, ajoute cette ONG. 

La coordination locale de la société civile de Nyiragongo parle aussi de cas de rançonnements et des travaux forces, rapportés par les quelques habitants restés dans la zone occupée par les rebelles du M23. 

Pendant ce temps, le trafic sur la nationale numéro 2, au niveau de Kibumba, reste toujours officiellement bloqué, indiquent ces sources. 

 

 



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.