Neuf conflits du pouvoir coutumiers sur une trentaine recensés en 2019 ont été réglés jusqu’à ce jour, dans le territoire de Walikale, notamment dans le secteur de Wanyanga (Nord-Kivu).

Le constat est des membres de la commission consultative de règlement des conflits coutumiers (CCRCC) de cette entité. Ces derniers ont clôturé jeudi 26 mai un atelier de trois jours, initié par le bureau de la section des affaires civiles de la MONUSCO /Goma à Bweremana, au sud du territoire de Masisi.

Au cours de cet atelier, il était question de renforcer leur capacité sur la résolution de ces conflits qui perturbent le pouvoir coutumier et la cohabitation entre communautés locales dans ces entités.

Parmi les faiblesses relevées pour justifier le retard lié au traitement de ces conflits, le président de la CCRCC de Wanyanga Mwami Alexandre Bamongo évoque l’insécurité et la logistique :

« Il était vraiment difficile d’emprunter la route Kashebere en allant vers Walikale. Avec cette situation sécuritaire, nous avions connu un retard presque de 9 mois. Et maintenant, comme la situation est redevenue normale, nous allons nous mettre en œuvre. »

De son côté, le chef de division provinciale des affaires coutumières salue la démarche de la MONUSCO à travers la section Affaires Civiles (CAS) :

« Depuis que nous avons commencé à bénéficier de cet appui, les résultats sont palpables. Les entités où on a pu régler les conflits sont devenues stables et sécurisées ; il y a eu restauration de l’autorité de l’Etat. Et pour nous, un motif de fierté et remerciements qu’on adresse au partenaire section Affaires civiles. »

Mme Anastasie Mulumba de la section CAS attend des membres de cette commission, d’être plus expéditifs dans le traitement des dossiers des conflits du pouvoir coutumier.



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.