La grande menace des rebelle du M23 sur la ville touristique de Goma devient de plus en plus réelle, car, une grande partie du groupement kibumba est déjà sous contrôle des rebelles du M23.

Sur odre du gouverneur militaire du Nord-Kivu, les deux frontières congolo-rwandaises dont la grande barrière et petite barrière sont fermées momentanément. C’est comme a proposé la société civile du Nord-Kivu.

Cette structure citoyenne a estimé que la ville de Goma est vulnérable à de probables infiltrations des rebelles depuis le Rwanda pays voisin avec la RDC.

David Belanda



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.