Des affrontements s’intensifient depuis deux jours entre les FARDC et la rébellion du M23 dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu(, précisément dans le groupement de Jomba. Après de violents combats dimanche, des tirs étés entendus encore ce lundi matin sur les collines surplombant Bunagana. Cette situation provoque de nouveaux déplacements de la population dans la zone, indique OCHA.

Et dans un communiqué publié dimanche 22 mai, la cheffe de la MONUSCO, Bintou Keita, condamne avec la plus grande fermeté les attaques du Mouvement du 23 mars (M23) contre les Forces armées de la RDC et les Casques bleus de la MONUSCO dans la zone de Shangi, territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.

Bintou Keita appelle le M23 à cesser immédiatement toutes les hostilités et à déposer les armes sans condition, conformément aux engagements pris dans le cadre du processus de Nairobi.

-Quelle analyse faire de ces nouveaux affrontements ?

Invités :

-Général Chavannat, commandant adjoint des forces de la Monusco.

-Jacques N’Djoli, professeur de droit constitutionnel. Il est député national et vice-président de la Commission défense et sécurité à l’Assemblée nationale. 

-Placide Nzilamba, membre de la Société civile du Nord-Kivu. Il est chef du ressort de Goma et chargé de plaidoyer au Centre international pour la défense des droits de l’Homme, la paix et l’énvironnement.



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.