Même en mode diesel, le numéro un mondial reste intouchable pour la plupart de ses adversaires. Pour ses grands débuts dans cette édition 2022, lundi 23 mai, Novak Djokovic est progressivement monté en puissance face à Yoshihito Nishioka pour s’imposer en trois sets (6-3, 6-1, 6-0) et 1h58 de jeu.

Pas vraiment à son aise sur les échanges longs, le Serbe s’est appuyé sur sa qualité de service pour débuter comme il se doit la défense de son titre. Après Carlos Alcaraz dimanche, et Rafael Nadal lundi après-midi, le troisième favori a évité le trou d’air face à un Japonais embêtant mais jamais tranchant.

Sur le papier, un monde sépare Djokovic et Nishioka, soit le tenant du titre face à un joueur n’ayant jamais dépassé le deuxième tour à Roland-Garros, 87 titres sur le circuit ATP à un seul… Pourtant, si à l’arrivée, au regard du score, l’écart entre Novak Djokovic et Yoshihito Nishioka est frappant, le début du match a clairement fait illusion. 

Pendant près de dix minutes, « Nole » a bataillé pour remporter son premier jeu de service, devant sauver trois balles de break avant, enfin, de prendre l’avantage au score (1-0). Gêné par les frappes très arrondies du Japonais, le Serbe a eu du retard à l’allumage, enchaînant coups gagnants et fautes directes. Il n’a pas fallu attendre longtemps, seulement le troisième jeu du match, pour voir le numéro un mondial pousser un cri de soulagement, à 2-1.

Très mobile et agressif, Nishioka a fini par pêcher par excès de confiance en tentant un ace sur le T sur deuxième balle à 30-40, une tentative manquée offrant le premier break de la partie au « Djoker » (4-2). Derrière, la qualité de service du numéro un mondial a fait la différence, non sans laisser un goût de service minimum face à un Japonais entreprenant mais loin d’être injouable.

Le reste de la partie a été, lui, à sens unique. Nishioka a commencé à déjouer tandis que Djokovic rentrait davantage de coups gagnants (35 contre 17 sur l’ensemble du match). Ses nouveaux cris à 2-0 dans le deuxième set n’ont pas vraiment plu au public, un peu interloqué par une telle réaction à ce moment du match. Preuve que la relation d’amour-haine avec les tribunes est loin d’être terminée. Une fois son match gagné, le Serbe a tenté de rattraper en répondant aux questions, sur le court, de Mats Wilander.

« Je suis très heureux d’être de retour ici. J’espère qu’aujourd’hui vous vous êtes amusés avec ma qualité de tennis »

Novak Djokovic

après sa victoire contre Yoshihito Nishioka

Reste que l’essentiel est là pour le Serbe, qui n’a plus perdu le moindre set au premier tour de Roland-Garros depuis 2010 (contre Evgeny Korolev). Le double vainqueur porte d’Auteuil (2016 et 2021) est qualifié pour le deuxième tour et, pour l’instant, c’est tout ce qui compte.





Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.