mar. Août 16th, 2022


Cette donnée est estimée à partir du nombre de bénéficiaires de l’allocation pour demandeurs d’asile, l’indicateur le plus fiable.

Article rédigé par


Publié


Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

Trois mois après le début de la guerre en Ukraine, quelque 85 000 Ukrainiens réfugiés en France bénéficient de l’allocation pour demandeurs d’asile (Ada), selon Didier Leschi, le directeur de l’Office français de l’immigration et de l’intégration, mardi 24 mai. Il s’agit de l’indicateur le plus fiable pour mesurer le nombre de déplacés ukrainiens installés en France depuis le début de l’invasion russe, le 24 février.

Parmi eux, 45 000 se sont vu délivrer des cartes de paiement, et les allocations sont délivrées au rythme de « 300 par jour », a précisé le directeur général de l’organisme. Grâce à la « protection temporaire » enclenchée par l’Union européenne, les réfugiés ukrainiens peuvent bénéficier de l’Ada même sans demande d’asile officielle. Elle s’élève à 6,80 euros par jour et par personne. 

Parmi ces 85 000 personnes, « 8 000 sont en logement », tandis que les autres sont hébergées dans des structures d’accueil ou par le biais d’hébergements chez l’habitant. Début mars, la France avait anticipé l’arrivée de « 50 000, peut-être 100 000 réfugiés » de ce conflit, selon les propos du pilote de la cellule interministérielle de crise sur l’Ukraine, Joseph Zimet. Le Haut-Commissariat aux réfugiés des Nations unies recensait dimanche plus de 6,5 millions de déplacés qui ont fui l’Ukraine, dont plus de la moitié en Pologne.





Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.