Le secrétaire général du ministère de l’Economie, Célestin Twite a annoncé, samedi 28 mai, la hausse du prix de carburant, à travers le pays.

Dans un communiqué parvenu à Radio Okapi, il a précisé que cette hausse sera effective à la pompe dès ce lundi 30 mai.

Selon le même document, dans la partie Ouest du pays, le prix d’un litre d’essence passe de 2 095 FC à 2 345 FC.

Dans la partie Nord, Est et Sud, il va se négocier à 2 845 FC au lieu de 2800 FC. 

Tandis que le litre du gasoil à la pompe revient à 2 335 FC à l’Ouest du pays, et 2 750 FC pour la partie l’Est et 2840 FC, au Sud du pays. 

Le secrétaire général à l’économie nationale attribue cette augmentation à la persistance haussière sur le plan international.

Célestin Twite a tout de même assuré que le gouvernement maintient la subvention des prix du carburant à la pompe afin de préserver le pouvoir d’achat de la population, à l’exception du jet A1 vendu aux compagnies d’aviation internationales. 

Depuis une semaine, des files de véhicules et motos avaient été observées dans des stations-services de Kinshasa.

Certaines ne vendaient pas de carburant. Après la situation de pénurie qui touche le secteur de l’aviation, selon certains pétroliers, cette crise était prévisible.



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.