Alors qu’il est interdit de quitter Kinshasa pour des raisons judiciaires, le président du Leadership et Gouvernance pour le Développement, Matata Ponyo s’est envolé depuis 19 mai dernier dans aux Etats Unis d’Amérique. Selon ses proches, l’ancien premier séjourne dans le pays de l’oncle Sam sur invitation du secrétaire général de Nations unies, Antonio Guteres.

Il sied de rappeler qu’au cours de la présentation de son rapport sur la MONUSCO, le 06 octobre dernier, Antonio Guteres avait également frôlé le feuilleton judiciaire de Bukanga Lonzo qui implique directement le sénateur Matata Ponyo.

«(…) les allégations portées contre le sénateur Augustin Matata Ponyo au sujet d’une mauvaise gestion des fonds publics du temps où il était Premier ministre, de 2012 à 2016, ont également été interprétées par certains acteurs politiques comme un moyen de neutraliser un éventuel candidat présidentiel », avait t-il dit.

Au mois de février dernier, le candidat président de la République avait exprimé son regret pour être empêché par le service de la DGM de voyager à Lubumbashi, où il allait assister aux obsèques de sa sœur cadette.

«Incroyable mais vrai. La DGM vient de m’empêcher de prendre le vol Congo Airways pour participer aux funérailles de ma jeune sœur décédée à Lubumbashi. Alors que la Cour constitutionnelle a clos le dossier définitivement en novembre. Qui pouvait l’imaginer ! Vive l’Etat de droit « , avait écrit Matata Ponyo», avait-il dénoncé via son compte Twitter.

Le sénateur Augustin Matata Ponyo qui a annoncé sa candidature à la présidentielle de 2023, est désormais le challenger de Félix Tshisekedi.

Samyr LUKOMBO



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.