mer. Août 17th, 2022


Le gouvernement de la République, par son ministère des affaires étrangères, a demandé officiellement le départ du sol congolais de Mathias Gilmann, porte-parole de la Monusco.

Dans une correspondance adressée aux responsables de la mission de l’organisation des nations unies pour la stabilisation au Congo, Christophe Lutundula considère que la présence de ce fonctionnaire n’est pas de nature à favoriser un climat de confiance mutuelle entre les deux parties.

Le gouvernement de la République pense également que les déclarations “Indelicates” et “inopportunes” du porte-parole de la Monusco ne vont pas permettre l’aboutissement meilleur du plan de transition de la Monusco.

À cet effet, « le Gouvernement appréciera-t-il beaucoup que des dispositions soient prises pour que Monsieur Mathias Gilmann quitte le territoire congolais dans le plus bref délai. », dit C. Lutundula à la Monusco.

Par ailleurs, au nom du gouvernement, le ministre des affaires étrangères de la RDC, a renouvelé sa considération à la Monusco en ce temps des tensions.

Rappelons que la semaine dernière, des manifestations ont eu lieu dans quelques villes et territoires à l’Est de la RDC pour demander le départ de la Monusco. Dans le but de répondre aux cris de la population congolaise, le Président Félix Tshisekedi a instruit le gouvernement de réévaluer le plan de retrait des forces de la mission onusienne.

JJ Kitenge



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.