Alors qu’en République démocratique du Congo, presque toutes les provinces ont des finances dans le rouge et cela explique en partie le sous développement de plusieurs entités territoriales décentralisées , le gouvernement central va pouvoir les aider pour assurer un fonctionnement notable au profit des congolais et congolaises qui s’y habitent .

Au conseil des ministres présidé par le président Félix Thsisekedi vendredi, le compte rendu de cette réunion hebdomadaire publié par la primature ce samedi qui s’est répandu comme une traînée de poudre sur Twitter a indiqué que le chef de l’état a insisté sur le fait que les assemblées provinciales et les institutions publiques au niveau des provinces jouent le rôle dans le développement socioéconomique de leurs provinces.

«Les Institutions provinciales, les Assemblées provinciales en l’occurrence, doivent jouer un important rôle dans le développement socioéconomique de leurs provinces respectives. Elles doivent veiller sur la qualité et la pertinence des édits votés et assurer le suivi ainsi que le contrôle, en toute indépendance vis-à-vis des exécutifs provinciaux.», indique le compte rendu.

D’après la même source, Félix Thsisekedi a aussi demandé à ce qu’il ait un contact rituel entre les députés provinciaux et leurs territoires pour bien appréhender et circonscrire les difficultés et les opportunités des entités territoriales.

«Il va sans dire que les Députés provinciaux doivent être en contact régulier avec leurs territoires pour bien appréhender et circonscrire les difficultés et les opportunités d’amélioration des conditions économiques et sociales de nos populations. Et ils seront appelés, dans les jours qui viennent, à assurer un contrôle de la bonne exécution Programme de Développement des 145 Territoires», a lu ce compte rendu, Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement.

Le Chef de l’Etat a martelé qu’il est primordial que les dotations budgétaires allouées auxdites Assemblées au titre de rémunérations et de fonctionnement soient transférées de manière régulière, et dans la totalité des échéanciers programmés.

Par ailleurs , notre source ajoute que Le Ministre d’Etat, Ministre du Budget, ainsi que son collègue des Finances ont été chargés de procéder aux engagements et aux paiements réguliers et exhaustifs des dotations budgétaires transférées aux 26 Provinces au titre de rémunération, le cas échéant, d’arriérés de rémunération, et de fonctionnement telle que prévues dans la Loi des Finances en cours d’exercice.



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.