mar. Août 16th, 2022


En raison d’un manque de financement, le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a annoncé mardi 2 août n’être « plus en mesure de répondre à l’ensemble des besoins humanitaires croissants » des réfugiés et des personnes déplacées internes en République démocratique du Congo.

Dans un communiqué, l’agence onusienne précise que la RDC est l’une des opérations du HCR les plus sous-financées au monde. En date du 30 juin 2022, seulement 19% du montant de 225 millions de dollars prévu au budget en début d’année avaient été obtenus.

Selon la même source, au début cette année, la RDC accueillait plus d’un demi-million de réfugiés et de demandeurs d’asile, et plus de 5,6 millions de personnes déplacées internes. 

Pour sa part, l’Unicef rapporte dans un communiqué que depuis le mois de mars 2022, plus de 190.000 personnes, dont la moitié est constituée des enfants, ont été forcées à quitter leurs villages vers les territoires de Rutshuru et Nyiragongo au Nord-Kivu.

Question :

-Quelle analyse faire de cette annonce du HCR ?

Invités :

-Mme Angele Dikongue-Atangana, Représentante du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés HCR en RDC.

-Jean-Claude Mbabaze, président de la société civile du territoire de Rutshuru au Nord-Kivu.

-Gratien de Saint-Nicolas Iracan, député national élu de la ville de Bunia en Ituri, au sein du regroupement politique mouvement social MS, membre de l’Union sacrée de la Nation.

 

/sites/default/files/2022-08/04082022-p-f-dialogueentrecongolais-00_site.mp3

 



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.