Sur la demande du président Félix Thsisekedi, le parlement congolais se réunira en congrès le lundi prochain pour la désignation du nouveau juge à envoyer à la cour constitutionnelle. L’information est confirmée ce jeudi au cours d’une réunion mixte ( sénat/assemblée nationale) qui s’est tenue au palais du peuple situé dans la commune de Lingwala à Kinshasa la capitale.

D’après le porte-parole du sénat Michel Kanyimbu qui s’est exprimé devant la presse , la réunion qui s’est tenue entre deux chambres du parlement a évoqué plusieurs points dont les questions relatives à la loi électorale.Cette proposition de loi sous examen chez les députés nationaux depuis désormais et quelques jours.

«Nous venons de nous réunir aujourd’hui, notre réunion mixte Assemblée nationale et Sénat, nous avons eu 5 points à l’ordre du jour. Le premier point nous avons fait l’état des lieux de toutes les matières qui sont passées entre l’Assemblée nationale et le Sénat, on a essayé d’évaluer à quel niveau se trouve chaque projet et proposition. Au deuxième point sur l’état des lieux de la loi électorale qui se trouve encore au niveau de l’Assemblée nationale, les collègues du bureau nous ont promis de nous le transmettre le plus rapidement possible afin de nous permettre de statuer sur ça avant la fin de cette session. Au troisième point, on a parlé des commissions paritaires que nous devons constituer parce qu’il y a des matières que nous devrons vider avant cette session et avant de finir nous avons parlé du congrès qui devra être convoqué au lundi parce que nous avons reçu la lettre du Chef de l’État de convoquer en urgence le congrès afin de choisir un juge qui revient du compte du parlement », a déclaré Michel Kanyimbu, rapporteur du Sénat.

Pour rappel, Dieudonné Kaluba Dibwa avait été remplacé comme président de la cour constitutionnelle le 10 mai dernier après un tirage au sort qui s’est déroulé dans l’un des locaux de cette haute cour du pays. Il était selon plusieurs informations soupçonné d’être corrompu sur le dossier judiciaire traitant la débâcle du projet de Bukanga Lonzo, ce projet qui n’avait , selon l’inspection générale des finances que l’ex premier ministre Matata ponyo comme seul responsable intellectuel, matériel et principal.



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.