A Mbuji-Mayi , chef-lieu de la province du Kasaï-Oriental situé au sud-est de la République démocratique du Congo, les médecins ressortissants de l’université qui porte le nom du chef-lieu de la province ont marché, ce vendredi dans plusieurs artères de la ville en exigeant leur inscription au tableau du CNOM avant que le pire n’arrive comme mentionné dans leur banderole.

Dans leur mémorandum adressé aux autorités provinciales ainsi que nationales , ils contestent la décision du COPROM/Kasaï-Oriental mettant en cause la viabilité de l’Université officielle de Mbuji-Mayi (UOM) ,pourtant que celle-ci avait été jugée conforme pour organiser la faculté de la médecine par le ministre de l’enseignement supérieur et Universitaire, Muhindo Zangi .

« L’UOM est jugée viable par le ministre de l’ESU qui est son ministère de tutelle tandis que le COPROM/Kasaï-Oriental s’oppose à cette décision et la juge non viable. D’où la raison du refus d’octroi des numéros CNOM aux ressortissants de l’UOM. Pendant cette même période nous vous signalons que 3 de nos confrères de la même promotion de 2019 avec qui nous avions déposé le dossier ont été inscrits au TOM et ont prêté serment au mois d’octobre 2021 », peut-on lire dans ce mémorandum.

Pour une éventuelle nouvelle prestation de serment , ces médecins ressortissants de l’UOM ont idéologiquement complètement opposé à cette idée.

« Nous n’accepterons jamais qu’il soit organisé une quelconque cérémonie de prestation de serment dans cette province sans les ressortissants de l’Université Officielle de Mbuji-Mayi et demandons aux autorités tant nationales que provinciales de s’impliquer en urgence pour que nous soyons rétablis dans nos droits avant que le pire n’arrive »,ont-ils poursuivi .



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.