mer. Août 17th, 2022


En République démocratique du Congo, l’opposant Martin Fayulu garde depuis désormais et plusieurs mois des mauvais souvenirs sur l’élection présidentielle du 2018 remportée par , Félix Thsisekedi, actuel chef de l’état congolais.

Dans une interview accordée au magazine hebdomadaire panafricain Jeune Afrique, le président de l’Ecidé , surnommé MAFA par des siens est revenu sur sa non élection comme président de la République lors de l’échéance présidentielle du 2018 . Lui qui était de plus en plus serein et très peu fébrile sur la course.

Pour lui , il était surpris de voir le nom de Félix Thsisekedi être proclamé par la commission électorale nationale indépendante comme vainqueur de l’élection. L’homme qui a déclaré la vérité des urnes après le résultat attendait plutôt son nom ou celui de Ramazani Shadary, collaborateur du président honoraire, Joseph Kabila qui, lui aussi était candidat président en 2018 .

 » Corneille Nangaa a annoncé la victoire de Félix Tshisekedi, on était estomaqués. On s’attendait à mon nom ou à celui d’Emmanuel Ramazani Shadary, le candidat de Kabila, en cas de tricherie, mais pas à cela. », a-t-il déclaré à Jeune Afrique avant de poursuivre : L’élection avait eu lieu le 30 décembre 2018 et nous attendions que la Commission électorale nationale indépendante ( CENI ) proclame les résultats, j’étais un peu fatigué , pendant la campagne , j’avais perdu 7 à 8 kilos , sur les photos , on voit que j’avais un visage marqué. Mais sincèrement, j’étais , je n’étais pas stressé , j’étais confiant .

Pour rappel, après le résultat de l’élection présidentielle en 2018 rendu public par Corneille Nangaa , respectivement président de la CENI de l’époque, Martin Fayulu avait catégoriquement refusé le résultat de l’élection lui classant deuxième après Félix Thsisekedi. Pour contestation, Il avait peu à peu après saisi la cour constitutionnelle pour exiger le résultat par bureau de vote .



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.