Publié


Mis à jour

Exceptionnel Léon Marchand qui s'est appuyé sur une nouvelle brasse monstrueuse pour décrocher un nouveau titre de champion du monde, après le 400 mètres 4 nages, le Français s'offre le 200 mètres 4 nages.
Article rédigé par

La nouvelle star française des bassins s’est offert son deuxième titre, mercredi, sur ces championnats du monde de Budapest (Hongrie).

Il est inarrêtable. Léon Marchand a remporté, mercredi 22 juin, sa troisième médaille en trois finales sur le 200 mètres 4 nages. Et il n’a pas été chercher n’importe laquelle. Le Toulousain s’est montré le plus fort et a conquis l’or, pour la deuxième fois dans ces Mondiaux de Budapest. Une performance qui entérine encore un peu plus sa place parmis les meilleurs nageurs de sa génération.

Avec un chrono de 1’55″22, le protégé de Bob Bowman a amélioré la meilleure marque nationale. Il termine devant l’Américain Carson Foster 1’55″71, qui avait pourtant passé une bonne partie de la course en tête. Le Japonais Daiya Seto complète le podium (1’56 »22).

« Franchement, c’est incroyable ! J’ai bien fait d’être à la [ligne] 4, j’ai réussi à gérer et à faire ma course« , a réagi le prodige au micro de France Télévisions juste après la course qui lui rapporte l’or. Hasard de l’histoire, 24 ans après son père Xavier Marchand aux Mondiaux de Perth (Australie) en 1998, le fils fait mieux que la médaille d’argent du papa.

Abonnement Newsletter

toute l’actualité en vidéo

Recevez l’essentiel de nos JT avec notre newsletter

Abonnement Newsletter

articles sur le même thème

Vu d’Europe

Franceinfo sélectionne chaque jour des contenus issus de médias audiovisuels publics européens, membres de l’Eurovision. Ces contenus sont publiés en anglais ou en français.





Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.