Les pays d’Afrique centrale, réunis du 23 au 24 mai, ont décidé d’étendre leur couverture sociale aux populations non encore couvertes.

Ils ont levé cette option au cours du séminaire technique de l’Association internationale de sécurité (AISS), tenue à Kinshasa.

Pour y parvenir, les participants à ce forum de deux jours s’engagent à mettre en place une étude des stratégies de la couverture sociale dans leur sous-région.

Ces experts en sécurité sociale se proposent également ont ainsi appelé à la volonté politique de leurs gouvernements respectifs pour la concrétisation de leur projet.

« Le pouvoir public reste un « levier important » pour l’extension de la couverture sociale, en Afrique centrale. C’est ainsi qu’ils ont invité les pouvoirs politiques à mettre en place des cadres juridiques et légaux afin d’encourager l’assurance volontaire et la culture de la sécurité sociale », ont-ils recommandé.

Ils ont en outre souhaité voir leurs Etats placer la sécurité sociale parmi les « priorités de leurs politiques gouvernementales ».

Le directeur général de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), Jean-Simon Mfuti, a fait savoir que « l’extension de la sécurité sociale est un processus long qui passe entre autres, par l’amélioration de la qualité de prestation en faveur des assurés ».

De son côté, le secrétaire général à la Prévoyance sociale, Jean Masasu,  a exprimé son vœu de voir les recommandations issues de ces travaux être suivies d’actes concrets. 



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.