La Cour militaire du Sud-Kivu, siégeant, ce mardi 25 mai, en chambre foraine à Kalehe-centre a condamné 4 présumés miliciens à dix ans de servitude pénale pour terrorisme.

Un seul a été condamné à 8 ans de prison.

 Les condamnés sont poursuivis dans les dossiers « prioritaires Hamakombo et Bukanga » pour « crimes contre l’humanité par meurtre, viol, torture et autres actes inhumains et dégradants ».

Le premier cas concernait les prévenus Chabira Chirabisa et Dieme Munono et le second contre les prévenus Leonard Bitale, Asifiwe, et Doudou Ndoto.

Tous ces miliciens poursuivis pour crimes contre l’humanité par meurtre, torture et pillage. Ces faits ont été commis entre 2016 et 2018.

La cour militaire du Sud-Kivu a condamné les deux premiers prévenus à 10 ans et huit ans de servitude pénale principale pour crime contre l’humanité.

Les trois autres prévenus sont tous condamnés à 10 ans pour terrorisme.

Les inculpés sont sommés de payer les dommages et intérêts.

Pour le lieutenant-Colonel David Kazadi Nzengu, Substitut de l’auditeur militaire supérieur du Sud-Kivu, ce verdict est un « signal fort et un message que la justice militaire adresse à tous les seigneurs de guerre dissimilés à travers le pays ».

Ces audiences foraines sont organisées avec l’appui de la section d’Appui à la justice de la MONUSCO, le Bureau Conjoint des Nations Unies pour les droits de l’homme (BCNUDH), l’ONG Trial et la Fondation Panzi.



Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.