L’attaquant français a décidé de prolonger au sein du club francilien au terme d’un feuilleton long de plusieurs mois.

Article rédigé par


Publié


Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

En politique comme en sport, sortir défait d’un duel n’est jamais agréable, mais perdre la face l’est encore plus. Et quand la dispute concerne deux mastodontes du football mondial, gare au vaincu.

Dans le feuilleton autour de la garde de Kylian Mbappé qui opposait le PSG et le Real Madrid, c’est finalement le premier cité qui l’a emporté, samedi 22 mai, lui permettant de garder son joyau trois ans de plus. 

Une victoire savourée sur les réseaux sociaux par le club mais aussi relayée par la presse française. L’Equipe titre ainsi « France 2-0 Espagne » en référence à la victoire, samedi après-midi de l’Olympique lyonnais en finale de la Ligue des champions féminine face à Barcelone. Le Parisien a opté pour un titre moins moqueur avec « le PSG exulte, le Real fulmine ». 

Les unes du Parisien et de l'Equipe du dimanche 22 mai 2022. (D.R.)

Si le reste de la presse française, et notamment en régions, a préféré mettre en avant les résultats de l’équipe locale lors de cette dernière journée, une fois passé les Pyrénées, le ton est tout autre. Le journal madrilène Marca envoie un tacle appuyé à Kylian Mbappé et la gestion de ce feuilleton en titrant : « Il faut avoir de la classe pour jouer au Real ». Le quotidien espagnol lui reproche de ne pas avoir tenu sa parole auprès du club merengue de le rejoindre. 

L’heure est aussi à la colère du côté de son homologue madrilène AS Diario qui titre « Tant pis pour lui ». Enfin le quotidien barcelonais Mundo Deportivo est logiquement plus sobre avec un simple « Il reste ». 

Dans le reste de la presse internationale, la déception madrilène a été globalement relayée. Le quotidien britannique The Guardian parle sur son site d’un accord qui « met en colère » le Real alors que la Gazetta dello Sport explique les dessous de la plainte déposée par la Liga à l’encontre du PSG. Le journal allemand Bild se concentre lui sur la partie économique de cette prolongation, et parle de « 300 millions de prime » à la signature pour le jeune prodige français. 





Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.