L’Australien compte 1’25 d’avance sur l’Equatorien au départ de l’ultime journée, dimanche, en Vénétie.

Article rédigé par


Publié

Temps de lecture : 1 min.

Maintenant, il faut finir le travail. Après avoir fait exploser le maillot rose, Richard Carapaz, samedi, sur les pentes de Malga Ciapela, Jai Hindley, nouveau leader du général, doit défendre sa place, dimanche 29 mai, sur la dernière étape de ce Giro 2022. Pour cela, il devra assurer sur un exercice qui ne lui a pas toujours réussi : le contre-la-montre. 

Mais Hindley a pris de l’avance pour éviter de revivre le même scénario qu’en 2020, lorsqu’il s’était fait coiffer au poteau par Tao Geoghegan Hart lors du chrono de la dernière étape. Le coureur de la Bora-Hansgrohe bénéficie de 1’25 d’avance sur Carapaz et 1’51 sur Landa. La victoire ne devrait donc pas lui échapper, à moins d’une grosse défaillance. Côté français, Guillaume Martin, 14e peut gratter une place s’il reprend 19 secondes à Lucas Hamilton. Arnaud Démare ramènera, lui, le maillot cyclamen pour la seconde fois de sa carrière. 






Source link

By cftv1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.